histoire de la voyance

Le terme de voyance désigne communément la faculté de voir ou de pressentir des événements sans connotation de temporalité, à l’aide d’un sixième sens. On peut considérer que tous les êtres humains disposent de cette capacité de façon latente mais que tout le monde ne sait pas la développer.

Les voyants sont donc des personnes qui exploitent leur prédisposition naturelle et qui par flash, par l’intermédiaire de guides quand ils sont medium, ou à l’aide de supports divers, arrivent à formuler des prédictions concernant l’avenir. Mais ils peuvent aussi voir et parler de faits qui se sont produits dans le passé ou de préoccupations qui intéressent leurs consultants au moment présent. L’art de la divination est pratiqué depuis de nombreux siècles, on en trouve mention dans les livres anciens et la bible y fait aussi référence. Dans la Grèce Antique, on considérait ces révélations comme des messages provenant des dieux que seuls des initiés pouvaient transmettre, ils étaient alors les intermédiaires entre le divin et l’humanité. De nos jours les voyants, mages ou medium extra lucides ne sont pas autre chose si l’on considère que leurs perceptions leur sont communiquées par des entités d’un monde parallèle. Car sans cela, comment expliquer la justesse de leurs visions ?

Les commentaires sont fermés.