Cartomancienne au téléphone

Pour définition nous choisirons celle-ci : un art divinatoire vise à vous donner toutes les cartes pour lire votre avenir.
A méditer au sens propre comme au sens figuré.
Les spécialistes de la cartomancie (populairement appelés « diseurs (euses) de bonne aventure) utilisent le jeu de Tarot des 4 couleurs (pique, cour, carreau, trèfle).
Le plus répandu est sans conteste le Tarot de Marseille.
Un jeu de 78 cartes (encore appelées arcanes) réparties en deux groupes : 22 arcanes mineurs et 56 arcanes mineurs.
Les arcanes mineurs comme leur nom l’indique sont secondaires et ne servent en réalité qu’à préciser le sens des arcanes majeurs.
Au sommet de sa popularité en France durant le siècle des Lumières (XVIIIe), la cartomancie peut être pratiquée de diverses manières : Oracle (avec deux cartes), Jeu du Fer à Cheval (7 cartes), Oracle pour le couple (13 cartes), etc.
Mais quelle que soit la technique retenue, c’est toujours le consultant qui choisit ses cartes.
Le voyant est pour sa part chargé de traduire le sens et les implications de cette sélection sur l’avenir du consultant.
Le voyant interprète les cartes selon divers critères : leur propre symbolisme, leur position dans le tirage et les rapports que les cartes entretiennent entre elles.
Pour parvenir à une clairvoyance optimale, il est nécessaire de créer une atmosphère propice, calme, tamisée et empreinte d’une certaine complicité.
Une réalité qui s’impose aussi lors des consultations par téléphone qui connaissent un succès croissant.
Dans ce cas, la voix constitue un vecteur essentiel.
La cartomancie vise à répondre aux questions d’ordre affectif, financier, professionnel et de santé.
Des réponses parfois globales et parfois très précises lorsqu’il s’agit de répondre par oui ou par non à une interrogation. L’objectif d’un bon cartomancien n’est pas d’établir des prévisions figées mais bien plus d’orienter, à travers ce qu’il pressent, le consultant vers des choix de vie qui lui semblent judicieux.

Les commentaires sont fermés.