Oracle bleu

Tout comme l’oracle Gé, l’oracle bleu est composé de cartes de saisons et de personnages. Il se décompose en 73 lames et il a la particularité de laisser une grande place à l’intuition de la part du voyant qui les interprète. Pour comprendre le fonctionnement global de cet outil de divination, il est utile de retenir qu’il se découpe en quelques grands groupes principaux.

Les cartes qui font référence aux saisons concernent plus précisément l’aspect du temps au niveau des questions posées ; puis on trouve celles qui portent sur les quatre éléments (l’eau, l’air, la terre et le feu) ; celles des différents mondes (le monde effondré, minéral, végétal et animal) ; et les trois lames qui sont spécifiques à l’oracle bleu. Le tirage peut se faire selon trois méthodes : celle du Carré Magique, celle de la tendance de la journée et celle de la pyramide. L’aspect esthétique des cartes, à dominance bleue, favorise une mise en condition de détente et de paix, propre à développer le sens de l’intuition.