Astragalomancie

De tout temps les hommes ont eu besoin d’utiliser les éléments de leur environnement pour les accompagner dans leur quotidien. Ainsi, bien avant de d’inventer les dés à jeter avec leurs combinaisons multiples, ils ont fait des petits os d’animaux morts des objets usuels. Des astragales de mouton, d’où est tiré le terme d’astragalomancie, ont servi à jouer puis plus tard ont été utilisés à des fins divinatoires.

On donnait une interprétation à la façon dont les os s’étaient répandus sur le sol, et selon la manière dont ils tombaient, on donnait un sens à leur disposition dans l’espace, aux distances qui les séparaient de même qu’aux faces sur lesquelles ils étaient tombés, car chacune d’elle comportait un signe qui associé à d’autres, prenait une signification particulière. Cette lecture des signes s’est affinée au fil des siècles, mais on comprend aisément les similitudes qui existent avec nos jeux de dés modernes.